voir le site
Profitez du Tour de France pour poster sur ce forum consacré au cyclisme vos remarques ou vos questions aux journalistes de France télévisions qui commentent en direct cette épreuve mythique. Certaines de vos questions auront des réponses à l'antenne pendant la durée du Tour, du 2 au 24 juillet. Bien sûr, ce forum est là aussi pour vous permettre de dialoguer entre passionnés de la petite reine et de partager vos analyses, vos émotions, vos enthousiasmes ou vos déceptions.



  Accueil de ce forum  Rechercher  Aide  Charte
 
Mon inscription
Je m'inscris
   FORUM Sport » Cyclisme »

l'homme qui valait trois milliards

 

1 utilisateur anonyme et 117 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
Bas de page
Auteur Sujet :

l'homme qui valait trois milliards

n°415070
Profil sup​primé
Posté le 26-07-2009 à 17:27:27  
 

j'ai entendu dire que les produits dopants indétèctables utilisés par armstrong furent conçus par l'armée américaine pour utilisation militaire afin de creer le soldat ideal, inépuisable et insensible a la douleur.

son suposé cancer n''aurait été en fait que les effet segondaires des expérimentations.

on l'aurait fait disparaitre quelques mois dans les Andes pour lui faire subir des opérations ultrasecrètes, genre "l'homme qui valait trois milliards"

quand il habitait Gerone, lors d'un controle antidopage effectué pendant d'un bête entrainement,
tous ces co-équipiers d'entrainement étaient bourrés jusqu'au nez de produit dopant de tout genre "sauf lui"

Message cité 1 fois
Message édité par Profil supprimé le 27-07-2009 à 02:48:31
n°415078
hallain
Posté le 26-07-2009 à 17:33:27  profil
 

En effet. Et pourquoi, d'ailleurs, Armstrong ne serait-il pas une sorte "d'expérience", chargée de tester ce fameux produit merveilleux qui transforme un pékin en robocop? Un test qui se couronne d'ailleurs par un succès éclatant à l'usage de l'armée US...

n°415111
astaa
Posté le 26-07-2009 à 17:46:33  profil
 

:D  :D  :D

 lol:{}  lol:{}  lol:{}

n°415133
Profil sup​primé
Posté le 26-07-2009 à 17:51:30  
 

... ami personel de bush ...
... tout a fait pour l'invasion américaine d'irak...
... jamais décoiffé ...


Message édité par Profil supprimé le 26-07-2009 à 17:52:23
n°415320
Profil sup​primé
Posté le 26-07-2009 à 18:27:31  
 

LIVESTRONG serait l'entreprise qui commercialise le dopage parfait, totalment endétèctable?


Message édité par Profil supprimé le 26-07-2009 à 18:36:11
n°415601
Profil sup​primé
Posté le 26-07-2009 à 19:23:08  
 

fignon devrais essayer le mème traitement dans les Andes inventé par la NASA et la CIA et maintenant  commercialisé sous la marque LIVESTRONG en partenariat avec NIKE et FR2


Message édité par Profil supprimé le 26-07-2009 à 20:06:35
n°415670
Profil sup​primé
Posté le 26-07-2009 à 19:43:10  
 

peutètre qu'il reviendrais en courreur l'année prochaine sur le tour et le gagnerais...

n°416552
Profil sup​primé
Posté le 27-07-2009 à 11:51:43  
 

d'ailleur, vu le servilisme de FR2 et ses commentateurs envers armstrong, ça m'étonnerais pas qu'ils en aient déja parlé, fignon et son chouchoux.


Message édité par Profil supprimé le 27-07-2009 à 13:19:23
n°416587
veloveloce
Posté le 27-07-2009 à 12:05:06  profil
 

...Armstrong serait il le fils caché d'ET et de Barbarella??

n°416646
Profil sup​primé
Posté le 27-07-2009 à 12:23:13  
 

mais non, grand béta...
E.T. et Barbarella sont des personages imaginaires, voyons!

les autres pas...

n°644757
zundklim2
Posté le 02-11-2012 à 00:03:12  profil
 

hahahaha ! lol:{}
je me demandais quand et comment les gars de SouthPark allaient traiter l'affaire du cowboy bionique, de son dopage et de son "ong"

voilà, c'est fait:
http://www.southparkstudios.co [...] r-applause

...." jesus n'a jamais souffert pour nos pèchés: il était complètement doppé ! " lol:{}


Message édité par zundklim2 le 02-11-2012 à 00:05:35
n°644806
edou3
Les poissons sont nos amis.
Posté le 02-11-2012 à 23:58:55  profil
 




Ca fera un bon scenario pour Hollywood !
Je vois ça sortir à l'horizon 5 ans !

L'académisme hollywoodien ne supportant que le manichéisme, tout en prônant d'un américanisme indécent, il y a fort à parier qu'on le fasse passer pour un Français dans le scénario, ce qui justifiera d'ailleurs l'animosité du public envers lui et vice-versa !

.

n°644831
Walken
Posté le 03-11-2012 à 15:17:25  profil
 

edou3 a écrit :




Ca fera un bon scenario pour Hollywood !
Je vois ça sortir à l'horizon 5 ans !

L'académisme hollywoodien ne supportant que le manichéisme, tout en prônant d'un américanisme indécent, il y a fort à parier qu'on le fasse passer pour un Français dans le scénario, ce qui justifiera d'ailleurs l'animosité du public envers lui et vice-versa !

.



Et voilà, c'est reparti, comme d'habitude, vous vous laissez aveugler par vos préjugés "racistes" contre les anglo-saxons, et vous racontez n'importe quoi. Informez-vous un peu mieux, vous verrez, encore une fois, que ce que vous dîtes ne tient pas et n'est que le fruit de préjugés mensongers !

Bien évidemment, le cinéma bas de gamme et très grand public est souvent manichéen. C'est la même chose en France qu'aux Etats-Unis. Mais le cinéma américain (comme les séries) ne prône sûrement pas un "américanisme indécent" ! S'il y a d'ailleurs bien un pays qui montre un regard très critique sur lui-même dans son cinéma, et même dans des films hollywoodiens avec des stars et de grand réalisateurs, c'est les Etats-Unis ! Ils sont particulièrement réactifs sur l'actualité, leurs erreurs, et n'hésitent pas à traiter de sujets controversés et polémiques assez rapidement, ce qu'on fait très peu en France (on y vient à peine, et encore). On a ainsi vu pas mal de films ces dernières années sur les mensonges de l'administration Bush quant aux armes de destruction massive en Irak. Des films accablants pour les Etats-Unis. Genre "Fair game", ou "Green Zone" avec Matt Damon. Des films sur la politique ("Les Marches du Pouvoir" l'an dernier), la crise, très critiques sur les dérives de la finance et du libéralisme, comme "Margin Call", "The Company Men". Même Clint Eastwood, grand républicain, fait des films qui ne sont absolument pas manichéens. Oser faire "Lettres d'Iwo Jima", montrer la guerre du côté des ennemis des américains, et nous faire percevoir les américains du coup comme les ennemis, c'est sûrement pas de "l'américanisme indécent".

Loin de présenter la guerre de manière héroïque et pro-américaine, de grands films tels "Apocalypse Now", "Platoon", "Voyage au bout de l'Enfer" en montre avec force toute l'absurdité.
Regardez "Syriana" (Clooney) ou "Mensonges d'Etat" (de Ridley Scott avec DiCaprio), et venez me dire après que le cinéma américain ne supporte que le manichéisme et prône un américanisme indécent ! Ou la série Homeland, primée aux EU comme la meilleure série de l'année, et qui est tout sauf manichéenne !

Cette semaine, justement, Arte repassait le remarquable "Les Hommes du président" de 1976, avec Redford et Dustin Hoffman, qui prouve bien que les américains n'hésitent pas dans leur cinéma à dénoncer et mettre en évidence les passages "honteux" et scandaleux de leur histoire, même récente. Ils le font avec brio depuis longtemps, alors qu'en France, on n'ose pas, ou très rarement, ou avec 30 ans de retard.

Dans leurs films, leurs séries, leurs romans, leurs chansons, les américains ont toujours été très "libres". La liberté d'expression est fondamentale aux Etats-Unis, ils en usent (et en abusent parfois), et sont les premiers à critiquer violemment leur système, leurs valeurs, leurs errements, leur politique. On ferait bien d'ailleurs de s'en inspirer plus souvent. Et d'éviter de raconter n'importe quoi comme s'ils étaient manichéens et d'un "américanisme indécent".

Message cité 1 fois
Message édité par Walken le 03-11-2012 à 15:25:50
n°644833
Joelahyene
- haut, - loin, - fort !
Posté le 03-11-2012 à 15:22:06  profil
 

[quotemsg=]
............
Loin de présenter la guerre de manière héroïque et pro-américaine, de grands films tels "Apocalypse Now", "Platoon", "Voyage au bout de l'Enfer" en montre avec force toute l'absurdité.
Regardez "Syriana" (Clooney) ou "Mensonges d'Etat" (de Ridley Scott avec DiCaprio), et venez me dire après que le cinéma américain ne supporte que le manichéisme et prône un américanisme indécent ! Ou la série Homeland, primée aux EU comme la meilleure série de l'année, et qui est tout sauf manichéenne !

..............quotemsg]


[/quotemsg]

Tain ! 2 marques de cycles d'un coup !

Message cité 1 fois
Message édité par Joelahyene le 03-11-2012 à 15:22:32

---------------
« Je suis un gaucher contrariant. C'est plus fort que moi. Il faut que j'emmerde les droitiers. »
[ Pierre Desproges ]
n°644835
Walken
Posté le 03-11-2012 à 15:29:21  profil
 

Joelahyene a écrit :


Citation:


............
Loin de présenter la guerre de manière héroïque et pro-américaine, de grands films tels "Apocalypse Now", "Platoon", "Voyage au bout de l'Enfer" en montre avec force toute l'absurdité.
Regardez "Syriana" (Clooney) ou "Mensonges d'Etat" (de Ridley Scott avec DiCaprio), et venez me dire après que le cinéma américain ne supporte que le manichéisme et prône un américanisme indécent ! Ou la série Homeland, primée aux EU comme la meilleure série de l'année, et qui est tout sauf manichéenne !

..............quotemsg]




Tain ! 2 marques de cycles d'un coup !


 :d C'est vrai, j'y pensais même pas ! S'il doit y avoir un film hollywoodien sur le vélo, ça ne pourra donc être que de Ridley Scott !

n°644886
edou3
Les poissons sont nos amis.
Posté le 04-11-2012 à 23:18:32  profil
 

Walken a écrit :



Et voilà, c'est reparti, comme d'habitude, vous vous laissez aveugler par vos préjugés "racistes" contre les anglo-saxons, et vous racontez n'importe quoi. Informez-vous un peu mieux, vous verrez, encore une fois, que ce que vous dîtes ne tient pas et n'est que le fruit de préjugés mensongers !



Comme disait ma grand-mère, "vaut mieux entendre ça que d'être sourd" !

Qu'a dit au juste Armstrong quand il a été mis en cause par le laboratoire de Châtenay-Malabry, bien avant que de l'avoir été par l'Usada ?

Que c'était un coup des Français, et qu'on ne peut jamais leur faire confiance, qu'ils sont jaloux, etc...etc... et ça a marché : l'Armérique entière s'est rangée derrière lui comme un seul homme dans un consensuel "french-bashing" !

Et vous vous êtes dans cette meute-là !

Imaginez un instant qu'un champion français de niveau mondial se soit permis ce genre de diatribe face au "peuple américain" ..., il se serait sûrement trouvé l'un d'entre eux, pas bien clair dans sa tête, comme l'Amérique les duplique, qui l'aurait sûrement trucidé au détour d'un lacet dans un col quelconque, non ?

Armstrong, lui l'a fait ! Il a eu en plus le culot de revenir dans le TdF, après avoir insulté et défié tout ce qui n'était pas Américain ou pro-américain ( du moins pro-Armstrong) dans un foutage de gueule inédit autant qu'ahurissant, et,...il ne s'est rien passé !

Il a donc bien fallu que ce soit l'Usada, une instance américaine qui l'arrête et le confonde, sinon ça continuerait encore !

Alors vous allez me dire que ça prouve bien (selon vous) que les Américains sont des redresseurs de torts intègres et honnêtes, comme le démontre leur cinéma tous les jours...!

Et bien non, figurez-vous !
Ca prouve justement le contraire !

Tant qu'ils n'ont pas décidé (l'Usada ou le cinéma hollywoodien) de s'interroger sur leurs champions, leur histoire, leur cause, en un mot leurs avantages, ...il ne se passe rien !

Et ils ne le font, partiellement (Hair,...) et avec une nouvelle partialité (ex: Apocalyse Now, produit typiquement hollywoodien et sans grand intérêt) que quand il y a plus d'avantages à le faire qu'à ne pas le faire, ou, s'il n'y a plus d'autre alternative.

Pour un Eastwood (dont Changeling, dont le thème, le scénario et le décor m'ont incontestablement plus intéressé que le traitement ou le jeu des acteurs), pour un "Voyage au bout de l'enfer", un "Little big man", combien de centaines de navets et de séries indigents figés dans une chantilly de morale et de bons sentiments, qui n'ont guère que des effets spéciaux à vendre autour d'intrigues éculées ? Et où le patriotisme américain est servi, en "cadeau gratuit" comme on dit dans les pubs, et sans vergogne, au reste du monde ?
Et vous en êtes probablement un bon client...!

Citation:


Dans leurs films, leurs séries, leurs romans, leurs chansons, les américains ont toujours été très "libres". La liberté d'expression est fondamentale aux Etats-Unis, ils en usent (et en abusent parfois), et sont les premiers à critiquer violemment leur système, leurs valeurs, leurs errements, leur politique. On ferait bien d'ailleurs de s'en inspirer plus souvent. Et d'éviter de raconter n'importe quoi comme s'ils étaient manichéens et d'un "américanisme indécent".



Ils ne les critiquent que dans la mesure où ils les ont encensés au centuple auparavant, c'est même une condition nécessaire pour ne pas embarquer les gens dans une schizophrénie généralisée, comme ce fut le cas en Urss et dans toutes les démocraties dites populaires, comme c'est encore le cas en Chine et, à fortiori en Corée-du-Nord !

Il ne vous a quand-même pas échappé que l'Amérique s'est surtout auto-célébrée bien trop (notamment par le genre western, mais pas seulement, tous les prétextes ont été bons : le 2ème guerre mondiale, et celles plus récentes, la guerre froide, la prospérité des nouveaux riches et l'arrogance qu'elle lui a corrélée, la bonne conscience et la suffisance des gens qui précisément se posent un minimum de questions, puisqu'en somme toute leur culture (dont le cinéma) les conforte dans leur bon droit !

Une dérive qui ne nous guette pas et dont on a donc pas la tentation se s'inspirer !

.

n°644888
edou3
Les poissons sont nos amis.
Posté le 04-11-2012 à 23:31:31  profil
 

Walken a écrit :


 :d C'est vrai, j'y pensais même pas ! S'il doit y avoir un film hollywoodien sur le vélo, ça ne pourra donc être que de Ridley Scott !




Il y a un film hollywoodien que je peux vous conseiller sur le cyclisme (ainsi qu'à Joe), si tout au moins vous pouvez le trouver, c'est "L'enfer de l'Ouest" (par référence à l'Enfer du Nord, j'imagine), une épopée de courses cyclistes par étapes dans le Colorado, avec un acteur qui ressemble en plus à Armstrong et à Landis !

C'est tellement manichéen et caricatural, mais fait très sérieusement et professionnellement et selon les canons hollywoodiens, que, même l'ayant vu quand j'étais ado et bien branché cyclisme, je l'avais déjà pris au second degré, ce qui n'était pas sa vocation !

Un régal !

Ca a dû être fait avant 1980. Si vous trouvez un lien vers ce film, envoyez-le moi, on se fera sûrement tous plaisir !

.

n°644890
Joelahyene
- haut, - loin, - fort !
Posté le 04-11-2012 à 23:56:22  profil
 

edou3 a écrit :




Il y a un film hollywoodien que je peux vous conseiller sur le cyclisme (ainsi qu'à Joe), si tout au moins vous pouvez le trouver, c'est "L'enfer de l'Ouest" (par référence à l'Enfer du Nord, j'imagine), une épopée de courses cyclistes par étapes dans le Colorado, avec un acteur qui ressemble en plus à Armstrong et à Landis !

C'est tellement manichéen et caricatural, mais fait très sérieusement et professionnellement et selon les canons hollywoodiens, que, même l'ayant vu quand j'étais ado et bien branché cyclisme, je l'avais déjà pris au second degré, ce qui n'était pas sa vocation !

Un régal !

Ca a dû être fait avant 1980. Si vous trouvez un lien vers ce film, envoyez-le moi, on se fera sûrement tous plaisir !

.



http://fr.wikipedia.org/wiki/Le_Prix_de_l'exploit


---------------
« Je suis un gaucher contrariant. C'est plus fort que moi. Il faut que j'emmerde les droitiers. »
[ Pierre Desproges ]
n°644891
Walken
Posté le 05-11-2012 à 02:41:31  profil
 

edou3 a écrit :



Comme disait ma grand-mère, "vaut mieux entendre ça que d'être sourd" !

Qu'a dit au juste Armstrong quand il a été mis en cause par le laboratoire de Châtenay-Malabry, bien avant que de l'avoir été par l'Usada ?

Que c'était un coup des Français, et qu'on ne peut jamais leur faire confiance, qu'ils sont jaloux, etc...etc... et ça a marché : l'Armérique entière s'est rangée derrière lui comme un seul homme dans un consensuel "french-bashing" !

Et vous vous êtes dans cette meute-là !

Imaginez un instant qu'un champion français de niveau mondial se soit permis ce genre de diatribe face au "peuple américain" ..., il se serait sûrement trouvé l'un d'entre eux, pas bien clair dans sa tête, comme l'Amérique les duplique, qui l'aurait sûrement trucidé au détour d'un lacet dans un col quelconque, non ?

Armstrong, lui l'a fait ! Il a eu en plus le culot de revenir dans le TdF, après avoir insulté et défié tout ce qui n'était pas Américain ou pro-américain ( du moins pro-Armstrong) dans un foutage de gueule inédit autant qu'ahurissant, et,...il ne s'est rien passé !

Il a donc bien fallu que ce soit l'Usada, une instance américaine qui l'arrête et le confonde, sinon ça continuerait encore !

Alors vous allez me dire que ça prouve bien (selon vous) que les Américains sont des redresseurs de torts intègres et honnêtes, comme le démontre leur cinéma tous les jours...!

Et bien non, figurez-vous !
Ca prouve justement le contraire !

Tant qu'ils n'ont pas décidé (l'Usada ou le cinéma hollywoodien) de s'interroger sur leurs champions, leur histoire, leur cause, en un mot leurs avantages, ...il ne se passe rien !

Et ils ne le font, partiellement (Hair,...) et avec une nouvelle partialité (ex: Apocalyse Now, produit typiquement hollywoodien et sans grand intérêt) que quand il y a plus d'avantages à le faire qu'à ne pas le faire, ou, s'il n'y a plus d'autre alternative.

Pour un Eastwood (dont Changeling, dont le thème, le scénario et le décor m'ont incontestablement plus intéressé que le traitement ou le jeu des acteurs), pour un "Voyage au bout de l'enfer", un "Little big man", combien de centaines de navets et de séries indigents figés dans une chantilly de morale et de bons sentiments, qui n'ont guère que des effets spéciaux à vendre autour d'intrigues éculées ? Et où le patriotisme américain est servi, en "cadeau gratuit" comme on dit dans les pubs, et sans vergogne, au reste du monde ?
Et vous en êtes probablement un bon client...!

Citation:


Dans leurs films, leurs séries, leurs romans, leurs chansons, les américains ont toujours été très "libres". La liberté d'expression est fondamentale aux Etats-Unis, ils en usent (et en abusent parfois), et sont les premiers à critiquer violemment leur système, leurs valeurs, leurs errements, leur politique. On ferait bien d'ailleurs de s'en inspirer plus souvent. Et d'éviter de raconter n'importe quoi comme s'ils étaient manichéens et d'un "américanisme indécent".



Ils ne les critiquent que dans la mesure où ils les ont encensés au centuple auparavant, c'est même une condition nécessaire pour ne pas embarquer les gens dans une schizophrénie généralisée, comme ce fut le cas en Urss et dans toutes les démocraties dites populaires, comme c'est encore le cas en Chine et, à fortiori en Corée-du-Nord !

Il ne vous a quand-même pas échappé que l'Amérique s'est surtout auto-célébrée bien trop (notamment par le genre western, mais pas seulement, tous les prétextes ont été bons : le 2ème guerre mondiale, et celles plus récentes, la guerre froide, la prospérité des nouveaux riches et l'arrogance qu'elle lui a corrélée, la bonne conscience et la suffisance des gens qui précisément se posent un minimum de questions, puisqu'en somme toute leur culture (dont le cinéma) les conforte dans leur bon droit !

Une dérive qui ne nous guette pas et dont on a donc pas la tentation se s'inspirer !

.




C'est à croire que vous êtes resté dans les années 60. Sachez que, depuis le temps, l'Amérique a évolué, et son cinéma et sa culture aussi ! Ce que vous dites ne tient encore une fois pas la route à l'épreuve des faits, pour reprendre la question de la 2° guerre en Irak, le cinéma s'en est vite emparé pour non pas "glorifier" l'Amérique ou la conforter dans son bon droit, mais, au contraire, pour dénoncer les mensonges et manipulations de l'Amérique.

Les mensonges de la guerre en Irak, la crise des subprimes, les dérives du libéralisme, les manipulations de la CIA, la corruption politique, le watergate, les lobbys industriels, les injustices sociales, la ségrégation et le racisme, le sort infligé aux indiens, à peu près tout ce qui fait tâche dans l'histoire de l'Amérique a été traité à Hollywood et dans le cinéma américain. Alors oui, on devrait s'en inspirer, car nous sommes beaucoup plus frileux en France pour faire des films ambitieux sur des scandales, manipulations et zones d'ombre de notre histoire. Depuis quelques années, cela se fait un peu plus... mais justement parce que le cinéma américain "montre l'exemple" depuis longtemps, il fallait qu'on y vienne aussi, même si c'est encore timide.

Voilà pourquoi vous racontez n'importe quoi, si Hollywood s'emparait de l'histoire d'Armstrong, il n'y a pas de raison que ce soit mensonger, patriote et manichéen.

Il y a plein de films indigents et "patriotes" ? De la série B sans grand intérêt, qui ne reflète absolument pas la diversité du cinéma américain. Pas plus que les comédies "beauf", même si elles sont nombreuses, ne reflètent le cinéma français.

pour un "Voyage au bout de l'enfer", un "Little big man", combien de centaines de navets et de séries indigents figés dans une chantilly de morale et de bons sentiments, qui n'ont guère que des effets spéciaux à vendre autour d'intrigues éculées ?
C'est pareil dans tous les pays, les productions bas de gamme, indigentes, avec des intrigues éculées et personnages caricaturaux, c'est ce qui domine ! Comparez, par exemple, la majeure partie des séries américaines avec les séries françaises, la différence de niveau, personne ne le contestera, est accablante pour la France ! Nous en étions encore à des navets "manichéens" comme Julie Lescaut ou joséphine Ange gardien quand ils créaient des Oz, Les Sopranos, Six feet Under, ne cessant depuis de sortir chaque année de grandes séries, intelligentes, riches, avec des personnages vraiment complexes, des héros qui sont tout sauf manichéens, et un regard sur l'Amérique qui peut être très dur et critique... tenez, même dans le dessin animé Les simpson, énorme succès aux EU (et dans le monde) depuis plus de 20 ans, on y dresse un portait particulièrement sarcastique de l'Amérique, on y ridiculise toutes ses valeurs. Alors que dans la plupart de nos films "sérieux" on n'arrive pas à être aussi critique avec notre pays et nos valeurs que le sont les américains dans ce simple dessin animé.


Tant qu'ils n'ont pas décidé (l'Usada ou le cinéma hollywoodien) de s'interroger sur leurs champions, leur histoire, leur cause, en un mot leurs avantages, ...il ne se passe rien !

Et vous pensez que c'est différent ailleurs ? C'est pareil partout, notamment en France. Qu'a répondu De Gaulle quand il comptait donner la légion d'honneur à Anquetil et que ses conseillers lui ont parlé du dopage ? « Dopage : quel dopage ? A-t-il oui ou non fait jouer la Marseillaise à l’étranger? »

Tout est dit dans cette phrase. Nous ne sommes, culturellement, pas plus vertueux que les anglo-saxons, quand ça nous arrange, on s'accomode très bien du dopage. Alors que l'on voit dans les équipes anglo-saxonnes (Sky, Greenedge), des membres du staff virés parce qu'ils ont été impliqués dans des affaires de dopage il y a plus d'une décennie, nous, on garde nos ex-dopés, on s'en accomode très bien. Mieux que ça, on leur donne les postes les plus prestigieux. Qui est le sélectionneur national en vélo ? Jalabert ! Qui est aussi le consultant vedette de la chaîne qui retransmet le Tour de France. Qui est le sélectionneur national de l'équipe de foot ? Deschamps !

Il n'y a pas de nations intrinsèquement ou culturellement "vertueuses" par rapport au dopage, d'autres qui seraient "mauvaises", les affaires de dopage montrent bien que le phénomène est universel, et, de l'Amérique à la Chine en passant par l'Europe et la France, personne n'est bien placé pour donner des leçons aux autres sur le sujet. Nous avons fait plus d'effort que les autres dans le vélo à partir des années 2000, non pas parce que nous sommes "meilleurs" ou plus vertueux, mais parce qu'on a été pris la main dans le pot d'EPO avec l'affaire Festina, qui impliquait le "chouchou" des français et a ainsi vraiment marqué les esprits.

n°644928
edou3
Les poissons sont nos amis.
Posté le 05-11-2012 à 23:32:19  profil
 

Walken a écrit :




C'est à croire que vous êtes resté dans les années 60. Sachez que, depuis le temps, l'Amérique a évolué, et son cinéma et sa culture aussi ! Ce que vous dites ne tient encore une fois pas la route à l'épreuve des faits, pour reprendre la question de la 2° guerre en Irak, le cinéma s'en est vite emparé pour non pas "glorifier" l'Amérique ou la conforter dans son bon droit, mais, au contraire, pour dénoncer les mensonges et manipulations de l'Amérique.





Vous ne "retenez" que ce que vous avez préféré trier...!

Les "stallone", les "hummer", le "business", les "trafics de substances", la "gadgetisation", avec en filigrane les mêmes scénarios "low-cost" et la même morale "fast-food" ..., c'est ça qui fait le box-office américain, pas ce que vous m'avez gardé dans votre tamis...!

.

n°644929
edou3
Les poissons sont nos amis.
Posté le 06-11-2012 à 00:01:42  profil
 



Merci pour la peine prise et le renseignement.
Hélas non, ce n'est pas le bon film, s'il est sorti en 85.

Car je l'ai vu en 1979, date garantie par des repères personnels tout à fait précis, ce qui signifie qu'il est antérieur à cette date. Cela dit "L'enfer de l'Ouest" était le titre français, qui a pu avoir un autre titre original en américain....
Toutefois, je l'ai vu au cinéma en version française.

L'intrigue, c'était surtout une rivalité entre deux champions cyclistes, l'un positif (dans le scénario, pas au contrôle antidopage !) et l'autre pas trop.... Quand le moins sympathique était en passe de gagner après plusieurs succès d'étapes, l'autre,... blond à souhait, a fini par trouver les ressources qui ont finalement fait son succès, à force de volonté et de dépassement personnel !

Une intrigue incroyable, haletante et pour tout dire irrésistible que j'aimerais bien vous faire partager, pour la nostalgie en ce qui me concerne et avec une motivation en forme d'illustration pour d'autres...!

.


Aller à :
   FORUM Sport » Cyclisme »

l'homme qui valait trois milliards