Voir le site
Les passionnés de ski et de sports d'hiver peuvent discuter sur ce forum



  Accueil de ce forum  Rechercher  Aide  Charte
 
 

121 utilisateurs inconnus

 Mot :   Pseudo :  
 
 Page :   1  2  3  4
Page Suivante
Auteur Sujet :

Ski alpin, mais ou sont les français ?

n°18250
catth
Posté le 28-02-2010 à 20:28:57  profil
 

Reprise du message précédent :
mais je n'en disconviens pas, effectivement bcp de choses ont été crées à partir de cette époque. mais qu'en est il actuellement? je suis persuadée que certains sports sont des laissés pour compte. le ski de fond a la chance d'être en partie ou complètement sous le controle de l'armée ce qui permet aux athlètes de s'entrainer mais ce doit etre le seul exemple. et aussi le favoritisme il ne faut pas se voiler la face, rentabilité  médiatisation money is money. et puis au moins mettre des personnes compétentes ou ayant pratiqué au ministère, c'est un minimum non?

n°18295
ironseb
Posté le 28-02-2010 à 21:03:39  profil
 

catth a écrit :

mais je n'en disconviens pas, effectivement bcp de choses ont été crées à partir de cette époque. mais qu'en est il actuellement? je suis persuadée que certains sports sont des laissés pour compte. le ski de fond a la chance d'être en partie ou complètement sous le controle de l'armée ce qui permet aux athlètes de s'entrainer mais ce doit etre le seul exemple. et aussi le favoritisme il ne faut pas se voiler la face, rentabilité  médiatisation money is money. et puis au moins mettre des personnes compétentes ou ayant pratiqué au ministère, c'est un minimum non?



Il ne faut pas tout mélanger ! L'armée n'exerce de contrôle sur aucun sport. Il y a simplement de contrats pour les athlètes de haut niveau qui leur permet en effet d'être détachés pour s'entraîner.
Ce n'est pas spécifique à l'armée d'ailleurs. On retrouve ce type de contrat à la SNCF, chez ERDF, dans les douanes, l'éducation nationale…

Cela permet à de nombreuses disciplines peu médiatisées de survivre à haut niveau. Si on enlève ces contrats, y a un paquets de disciplines Olympiques qui vont se retrouver hors jeu…

n°18305
rj0
Posté le 28-02-2010 à 21:10:03  profil
 

Ce post est long ,je le prends un peu tard juste 2 remarques :
c'est vrai que des moniteurs de ski "envoient du lourd ".mais ils n'ont aucun intérêt financier a porté le maillot de l'équipe de France .
Parmi les (relatives )surprises peut-être faut-il rajouter Razzoli .
des skieurs de plus haut standing étaient bien plus prévisibles (Herbst ,Reich,Lizeroux.....)

n°18450
catth
Posté le 01-03-2010 à 10:37:44  profil
 

ironseb a écrit :



Il ne faut pas tout mélanger ! L'armée n'exerce de contrôle sur aucun sport. Il y a simplement de contrats pour les athlètes de haut niveau qui leur permet en effet d'être détachés pour s'entraîner.
Ce n'est pas spécifique à l'armée d'ailleurs. On retrouve ce type de contrat à la SNCF, chez ERDF, dans les douanes, l'éducation nationale…

Cela permet à de nombreuses disciplines peu médiatisées de survivre à haut niveau. Si on enlève ces contrats, y a un paquets de disciplines Olympiques qui vont se retrouver hors jeu…


je n'ai pas parlé de controle, ce sont souvent des douaniers ou des chasseurs alpins donc qui font partie d'une structure appelée armée ce qui leur permet d'avoir des "facilités" d'entrainement voila ce que je voulais dire. en athlétisme par exemple bcp de l'ASPP, EDF etc qui bénéficient de facilités de stages encadrés par leurs entreprises, mais ce n'est pas le cas de tout le monde .

 Page :   1  2  3  4
Page Suivante

Aller à :